LA DISCIPLINE


La tenue traditionnelle pour la pratique de l’Aïkido est composée du KEIGOKI attaché grâce à une ceinture ou OBI et de l’HAKAMA, sorte de jupe-culotte noire qui fait partie de la tenue traditionnelle japonaise et qui complète la tenue des pratiquants confirmés. Les ZORI sont des sandales de paille que l’on porte pour s’avancer jusqu’au TATAMI.

Le travail de l’Aïkido est composé de plusieurs formes :
TAÏ-JUSTSU : Le travail « mains nues » est la forme traditionnelle de travail .
Le travail à mains nues contre armes se fait essentiellement contre le couteau, mais aussi contre le bâton ou le sabre.
BUKI WASA : L’étude du JO et du BOKEN ou sabre de bois complète l’enseignement.

La progression se fait à son rythme, il n’y a pas de compétition. Elle est jalonnée par des grades appelés KYU, du 6e au 1er. Après le passage du 1er KYU, le DAN (ceinture noire) est décerné à la suite d’un examen technique devant une commission de hauts gradés.